#Itypa : premier bouquet de contacts

Bonjour

Bon. Après avoir galopé dans itypa en ajoutant via Twitter et Google+ les nouvelles têtes au fur et à mesure qu’elles se manifestaient, j’entame ici une liste des personnes croisées (mis à part les organisateurs) afin de situer quelques participants.

Les anges gardiens

  • Sarah Givi : vue sur les forums, mais je ne retrouve pas trace d’elle ailleurs pour l’instant. Sarah, si tu lis ce billet, fais-moi signe :),
  • Thérèse Récalde : Professeure de SES. A participé à la réalisation du MOOC gestion de projet ; retrouvée sur Google+ et Linkedin,
  • Eric Segonds : manager offre et expertise chez Cegos, retrouvé sur Linkedin, et sur le blog de Cegos dédié à la formation professionnelle et continue,
  • Magali Raymond : croisée sur Google+.

Les retrouvailles

Déjà croisés sur Internet ou dans ma vie professionnelle, je les retrouve avec plaisir sur Itypa.

  • Anna Vetter : chargée de programmes au CIEP et experte en FOAD, blogueuse, twitteuse, youtubeuse
  • Denis Gérard : expert éducatif polyvalent comme un couteau-suisse, avec qui j’ai travaillé en Pologne. Présent sur Google+, Twitter, Diigo (pour la veille) et via son blog Enseigner et former
  • Christine Vaufrey : rédactrice en chef de Thot Cursus et maman d’Itypa… À suivre sur twitter (ici ou ), sur son blog… et un peu partout sur le net, en fait.

Les nouvelles rencontres

Un commentaire, un message, un tweet… Bref une interaction qui a attiré mon attention.
  • Leila Chaib : experte technique internationale à l’Institut français du Liban, formatrice TICE et FLE à suivre sur Twitter,
  • Bruno Tison : formateur pour adultes et producteur prolixe pour Itypa. Sur twitter. Egalement sur padlet, ces tableaux de cyberliège que je ne connaissais pas…,
  • Véronique Tuillet : professeur d’allemand en lycée et prépa éco, s’intéresse à la dyslexie. Présente sur Twitter, elle tient un blog intitulé Au fil des Tice,
  • Frédérique Milan : sur Twitter… consultante formatrice et toulousaine !,
  • Jocelyne Turpin : Mooceuse en entreprise (on dit cooceuse pour corporate ?), blogueuse et twitteuse.

Les dans le radar

Signaux faibles (un retweet, un abonnement, un favori) ou repérages via le forum ou le flux #Itypa. Leur profil m’intéresse mais je n’ai pas encore “creusé” (contact ou lecture attentive) : Rochane, Jean-Marie Gilliot, Mathieu Dunias… 

Si jamais vous pensez que vous devriez figurer dans cette liste bien incomplète, faites-moi signe !

Avec tout ça, le temps me manque pour aller participer aux activités sur speachme, et les vacances en vont pas aider…
Objectif pour la semaine prochaine, assurer le minimum syndical pour ne pas décrocher, en attendant de creuser les ressources qui circulent et développer le réseau.

5 étapes pour une participation réussie à un MOOC

Alors comme ça, une des premières vidéos évoquées par Deborah, la maîtresse de cérémonie du lancement d’Itypa 3 (le 1er MOOC francophone dont vous êtes le héros), est en anglais !

Vérification faite, il s’agit de Success in a MOOC, une très bonne introduction aux stratégies d’apprentissage (voire de survie) à développer au sein d’un Mooc de type connectiviste, réalisée par Dave Cormier. Ce dernier indique 5 étapes à suivre pour tirer le meilleur d’un MOOC :

  • se  situer,
  • se manifester,
  • réseauter,
  • se regrouper,
  • faire des choix (et s’y tenir).

Pris d’une crise de toubonite aigüe à complication francetermique, j’ai sous-titré cette vidéo en français via le site (génial) Amara, en espérant que ça puisse servir aux itypiens non anglophones…

Mon logiciel de blog ne digérant pas le code fourni par Amara, vous pouvez consulter la vidéo Réussir sa participation à un MOOC (vostfr) directement sur le site. Les sous-titres sont à sélectionner dans la barre d’outils du lecteur vidéo.

Sur ce, je retourne à la recherche de deux personnes à ange-gardienner.

Itypa c'est reti-par !

Et c’est reparti pour une troisième saison d’Itypa (Internet tout y est pour apprendre), le premier MOOC français dont vous êtes le héros (tatatin)… et une grande première pour moi qui rêvais de voir à quoi pouvait ressembler un projet de ce type.

Le MOOC commence vendredi 10 octobre, mais il faut déjà s’apprêter comme pour le bal des débutantes : relire ses fiches sur les hôtes, jeter un coup d’œil à la (déjà longue) liste des invités et au programme des festivités, qui dureront jusqu’au bout de la nuit, de mes forces 12 décembre (9 semaines ce n’est pas rien tout de même, va pas falloir s’épuiser en cours de route…).

C’est également le moment de constater les ravages du temps et de la procrastination sur ses tenues de soirée outils sociaux (liens de la blogroll constellés de trous, template tout fané, profils pas à jour et, honte suprême, aucune image en bannière de Twitter et Google+). Bref, Internet, même en mode connectiviste, n’étant pas un conte de fées, il va falloir se retrousser les manches. En même temps, vu que le sujet même du MOOC est la mise en place de son environnement d’apprentissage personnel, tous ces ajustements pourront se faire au fur et à mesure…

Il faut enfin s’organiser : bloquer ses plages de participation, faire le point sur ses objectifs… Pour ma part, je me suis inscrit à ce MOOC avec l’envie de :

  • renouer avec la communauté francophone des ticeurs/veilleurs et renouveler ma collection de RSS,
  • partager mes connaissances… et les remettre à jour,
  • découvrir de l’intérieur la mise en œuvre et l’animation d’un MOOC connectiviste…

Bref vivement le début du bal, qui devrait davantage ressembler à un Fest-Noz qu’à une danse de salon.

Pour entrer dans la danse, rendez-vous sur la plateforme d’Itypa, et pour m’ajouter à votre ronde, vous pouvez passer par ce blog, par Twitter (@tomlaigle) ou par Google+ (+ThomasLAIGLE) !