A propos de l'auteur


L’homme serait un roseau pensant. Disons plutôt un roseau pensif… ou même songeur… Disons un salsifis songeur. Car la pensée paraît tout de même plus dense que les produits de la cervelle humaine, et le roseau est plus racé que l’homme. Soyons sincères : l’homme est un champignon rêveur ; un concombre qui a des visions ; un salsifis qui souffre de marottes.

Alexandre Vialatte

Ingénieur pédagogique multimédia de formation, je suis attaché de coopération pour le français à l’ambassade de France en Pologne

Je me sers de Réseau pensant, pour diffuser mes supports de formation et garder le contact avec les stagiaires…

Vous pouvez également me retrouver ailleurs sur Internet, que ce soit sur Google+, Twitter, Viadeo, Linkedin, ou Diigo

Publié le vendredi 20 juin 2008 par Thomas Laigle