Soyez structuré !

Concevez un déroulement général de votre présentation qui fasse sens pour vos auditeurs, vos élèves. L’onglet « plan», du volet gauche de Powerpoint permet à cet égard de visualiser les titres et sous titres de vos diapositives.Pour faire apparaître la structure (thématique, logique, chronologique…) de votre présentation il est possible :

  • de rappeler les étapes de votre plan au fur et à mesure par des diapositives de rappel,
  • de distribuer un polycopié de votre plan à votre auditoire
  • de faire apparaître distinctement titres et sous-titres au sein de chaque diapositive, en jouant sur la taille du texte, les couleurs, et/ou la typographie.

  plan de présentation

 

Soyez clair !

On a souvent tendance à vouloir faire rentrer le maximum d’informations dans chaque diapositive au risque de noyer les informations importantes. Il est au contraire préférable de fragmenter les diapositives trop riches afin de conserver 1 idée par diapositive.

De la même façon, il vaut mieux réduire le texte au minimum : non seulement la diapositive n’en sera que plus claire, mais cela vous évitera de la lire à haute voix (effet soporifique garanti : vos auditeurs lisent plus vite que vous ne parlez…). Ces conseils valent aussi pour les schémas, les graphiques, et autres modes de présentations de données : ne conserver que l’essentiel, c’est s’assurer que le message sera correctement transmis et retenu…

Mon conseil pour alléger ses diapos : je commence par copier tout le contenu initial dans les commentaires et ne remets que l’essentiel sur la diapositive ; j’utilise ensuite le reste pour rédiger la partie orale de ma présentation.

 image

 

Soyez visuel !

Si une diapositive n’est pas faite pour être lue, c’est qu’elle est faite pour être… vue !

Internet regorge d’images, d’illustrations, d’icônes, de photos gratuites et libres de droit. Entre Flickr, visualize.us, les stocks de photos gratuites, et les moteurs de recherche, vous avez de quoi illustrer vos diaporamas de façon créative…

Dans un cadre plus pédagogique, il existe des ressources telles que le dictionnaire visuel, ou des banques d’images en histoire-géographie, en sciences de la vie et de la terre, etc.

Enfin, il est également possible d’illustrer visuellement des concepts, des relations de sens à l’aide de schémas. Le site Exploratree (en anglais), propose ainsi une collection de structures visuelles à utiliser pour créer ses propres schémas.

 

image

 

Soyez lisible !

Les diapositives sont en général conçues pour être projetées contre un écran à l’aide d’un vidéo-projecteur, face à l’auditoire. La qualité de l’image peut donc varier grandement en fonction de l’éclairage de la salle, de la distance de projection, de l’écran, etc. Afin de surmonter ces obstacles, il est préférable :

  • de maintenir une cohérence visuelle entres les diapositives (même mise en page, mêmes couleurs, mêmes polices de caractères…). pour cela mieux vaut partir d’un modèle de base, éventuellement décliné en quelques variantes,
  • d’utiliser des combinaisons de couleurs stables, ayant un contraste fort (le meilleur contraste restant le noir sur fond blanc). Quelques harmonies de couleur peuvent être pêchées sur un site comme Colour lovers,
  • de se limiter à deux polices de caractères par diaporama, si possible sans sérif (c’est à dire sans empattement) comme Arial ou Verdana, et simples ; en effet si vous utilisez des polices exotiques, vous pourrez rencontrer des difficultés si vous jouez votre diaporama sur un autre ordinateur que le votre, où ces polices ne seront pas installées,
  • d’écrire gros, la taille minimum étant LE PLUS GROS POSSIBLE ! (mais pas en lettres capitales, sinon vous donnez l’impression de crier)…
  • … tout en ménageant des espaces vides afin de mettre en valeur les contenus,
  • et enfin, d’utiliser les effets de transition et d’animation avec une extrême parcimonie.

 

image

 

Pour conclure

Un diaporama n’est pas votre discours ou votre cours ; ce n’est ni un prompteur, ni un polycopié, ni une compilation d’informations. Il doit être un complément visuel à une présentation orale, par laquelle est transmise la plus grande quantité d’informations. C’est un aide-mémoire qui permet aux auditeurs de fixer les informations transmises.

Si vous souhaitez distribuer une version complète de votre présentation orale, rédigez un document texte, ou distribuez votre diaporama avec des explications plus détaillées dans les commentaires.

Avec ces quelques conseils, vous êtes prêts à réaliser de magnifiques diaporamas. Pour la partie orale, cela relève de votre pratique d’enseignants. Vous pouvez cependant consulter ces quelques conseils pour ne pas rater sa présentation, au cas où…

Quelques liens pour aller plus loin :

 

Diapositives d’illustration tirées de :

HTTP pour les naïfs et les brutes de Karl Cow,

 Présentation Zen de Fabian Crabus.