Réseau pensant

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - didactique

Fil des billets - Fil des commentaires

Environnements d'apprentissage et Internet 2.0

A l’occasion du module de formation consacré aux environnements d’apprentissage lors du BELC été 2008 à Nantes, j’ai réalisé un diaporama présentant l’évolution des outils Tice pour l’enseignement des langues en relation avec l’évolution des théories pédagogiques…

Le voici maintenant disponible sur slideshare, et téléchargeable en version .pptx (le nouveau format de Microsoft office 2007) ou en version .ppt “classique”, mais plus lourde. La version .pptx contient également une diapo supplémentaire avec une courte séquence vidéo, qui ne passait hélas pas sur slideshare.

Voir le diaporama “EAP et Internet 2.0”

Créer un parcours pédagogique sur Internet

Loupe et Internet Cyber-enquête, rallye Internet, missions virtuelles… Tous ces mots sont utilisés pour désigner des activités organisées par un enseignant, que des étudiants doivent réaliser en s’appuyant sur des ressources en ligne. Ces ressources peuvent être du texte, des images, du son (chansons, émissions de radio, interviews) ou de la vidéo (bandes annonces, courts métrages, clips musicaux, publicités…).

En général, les parcours pédagogiques se construisent sur la base d’une simulation, où les apprenants doivent accomplir un certain nombre d’activités en vue de réaliser une tâche semblable à celle d’une situation réelle, comme organiser la visite d’un musée, ou embaucher des animateurs pour une colonie de vacances. Cette mise en situation permet aux apprenants de saisir le sens, les enjeux de leurs actions, de donner une finalité à leur travail : on cherche des informations pour effectuer des choix, pour organiser un événement, pour trouver un itinéraire, etc. Pour le dire autrement, la finalité perçue de leur travail n’est pas linguistique, mais actionnelle.

On peut cependant donner à ces parcours des objectifs plus scolaires, comme découvrir une région, comprendre un film, présenter un artiste, ou plus ludique, comme résoudre une énigme policière. L’essentiel est de garder une cohérence entre vos objectifs, et les activités que vous mettez en place.
 

Questions à se poser pour préparer un parcours

Voici une petite liste de points à vérifier lors de la préparation d’un parcours pédagogique.

  • Quel est votre point de départ ?
    Cela peut être une situation à laquelle vos étudiants sont susceptibles d’être confrontés lors d’un séjour en France (trouver un emploi, louer un appartement, faire des courses…), un document ou un site qui vous semble intéressant, une compétence que vous souhaitez exercez chez vos apprenants…
     
  • Quelles sont vos objectifs pédagogiques ?
    Faire acquérir des savoir-faire, découvrir des notions de civilisation, permettre un moment de détente…
    Travailler la compréhension/production orale/écrite
     
  • Que vont produire vos apprenants ?
    Des réponses à un questionnaire ? Un document particulier (CV, critique, exposé, planning…) ? Un débat ? un jeu de rôle ? Une synthèse ? Une carte ? Une lettre ?
    Les réponses seront-elles identiques (questionnaire fermé) ? Dépendront-elles des choix effectués par les apprenants ?
    Qu’allez-vous corriger ? Evaluer ? Sur quels critères ?
     
  • Quel est le niveau de difficulté de votre activité ?
    La difficulté d’une activité dépend du niveau de langue bien sûr, mais aussi de la relation entre la complexité de la ressource, et celle de la tâche : les apprenants peuvent très bien effectuer certaines tâches simples sans comprendre tout un site, en étant plus ou moins guidé par les questions les explications annexes et l’espace de travail (une page, un site, plusieurs sites…).
     
  • A quel moment de votre séquence pédagogique cette activité intervient-elle ?
    Est-ce une activité de découverte pour introduire une leçon, une activité de réemploi pour utiliser les connaissances déjà apprises… ?
    Les activités se déroulent-elles uniquement sur les ordinateurs, ou se prolongent-elles en classe « normale » ? Sur combien de temps s’étale la séquence pédagogique ?
     
  • Comment s’organise l’usage des ordinateurs ?
    Les élèves doivent-ils travailler seul ou en groupe ? Chez-eux ou en salle multimédia ? Pendant ou après le cours ? Doivent-ils noter leurs réponses sur une feuille de papier ? Sur un document électronique ?

Si vous voyez d’autres questions à ajouter, vous pouvez les mentionner dans les commentaires…

Ressources complémentaires :

Photo Magnifying Glass & The Internet via Stock Photos.